La station d'évaluation de la race Salers

Station évaluation race Salers

 

En novembre 1981, le Herd-Book Salers a mis en place à Sansac-Veinazès (Cantal), une station d’évaluation de jeunes reproducteurs mâles destinés à la monte naturelle et à l’IA.
En 2008, une nouvelle structure entièrement dédiée à la race salers a été construite, sur la commune de St Bonnet de Salers, au coeur du berceau de la race. Cette nouvelle station d'évaluation, est composée de deux stabulations libres, au centre desquelles on retrouve la salle de vente, et les locaux administratifs.

La station d'évaluation accueille entre 100 et 110 veaux par an répartis en 2 bandes.

L'objectif de cet outil est de contrôler et comparer leurs performances entre le sevrage (à l'automne) et la mise à l'herbe (au printemps). Cette comparaison d'animaux de souches différentes effectuée dans un milieu identique, permet une mise en valeur et une différenciation réelle des animaux entre eux.

Le principe de la station est d'y associer au maximum les éleveurs naisseurs. C'est pourquoi, ils prennent en charge les frais de pension de leurs animaux et en restent propriétaires jusqu'à leur sortie de la station.

Les animaux quant à eux, doivent répondre aux critères sanitaire et génétique, et disposer d'un pedigree complet pour être admis.

A la fin de la période de contrôle, un classement des animaux est effectué en tenant compte des performances obtenues en station, des mensurations et de la conformation. Les animaux présentant des résultats satisfaisants et répondant aux objectifs de sélection de la race sont qualifiés et présentés à la vente. Les animaux qui sont en pension sont repris par leur propriétaire.

Avant chaque vente, un catalogue reprenant les performances des veaux en station est édité, les éleveurs peuvent ainsi choisir et acheter, avec un maximum de références, le taureau dont ils ont besoin sur leurs élevages.

Pivot du schéma de sélection, la quasi totalité des taureaux d'insémination sont choisis à la station. UALC, entreprise de sélection d'insémination en race salers dispose d'un droit prioritaire pour y choisir les futurs taureaux d'insémination.

 

Le choix des animaux

Après proposition des éleveurs naisseurs, la sélection des animaux est faite par les techniciens Herd-Book Salers, et/ou Bovins Croissance et/ou UALC qui trient parmi les animaux nés entre le 15/12 de l’année N et le 15/03 de l’année N+1. Une commission d’éleveurs intervient lorsque le choix des animaux est litigieux.

Les animaux doivent remplir les conditions suivantes :

Animaux inscriptibles dans la section allaitante

- père confirmé (lait ou allaitant),
- mère confirmée allaitante avec origine connue et qualifiée MEV (Mère à taureaux)

Animaux inscriptibles dans la section lait

- père inscrit lait,
- mère confirmée lait avec origine connue et qualifiée si possible MEL (Mère à taureaux) et plus si possible.

Dans les deux cas, les animaux sont sélectionnés en tenant compte plus particulièrement de leur développement musculaire et squelettique, leurs aplombs, leur ligne du dessus et leurs qualités de race. Les visites de sélection sont en général réalisées dans plus de 150 exploitations sur tout le territoire national, pour aboutir à une sélection de 60 à 90 veaux par session, parmi plus de 250 veaux proposés et répondant aux critères exposés ci-dessus.

La conduite des animaux en station

Dès l’entrée en station, les animaux sont suivis sur le plan sanitaire (prophylaxie, déparasitage, traitement anti-stress, etc…). Un allotement est fait en tenant compte de l’âge et du poids. Trois périodes sont observées sur le plan alimentaire.

1) Période d’adaptation (mise à niveau) sur 8 semaines

Afin de resituer tous les animaux dans les mêmes conditions et de " gommer " les différences pouvant provenir d’une conduite trop différente avant le sevrage, une première période de 8 semaines permet un passage progressif vers une alimentation à base de concentré.

Semaine n°

1

2

3

4

5

6

7

8

Quantité de concentré en kg

1

1,5

1,5

2,0

2,0

2,5

3

3,5

 

Foin à volonté

Le concentré utilisé est un aliment type broutard devant assurer davantage une croissance squelettique qu’une croissance musculaire, ceci afin d’éviter les risques d’engraissement. Le rationnement durant cette période a pour objet de gommer les différences non génétiques notamment, en extériorisant les croissances compensatrices éventuelles.

2) Période de contrôle dite " Alimentation intensive " sur 12 semaines

Cette période est destinée à mesurer la croissance des animaux avec une alimentation intensive (ration journalière : limite de 4 kg de concentré et foin à volonté sur 12 semaines, nécessité de croissance minimum de 1300 g). Ce régime permet d’extérioriser les différences de potentiel de croissance entre animaux. L’objectif est de favoriser une sélection sur la capacité d’ingestion : les différences doivent se mesurer sur l’aptitude à ingérer une quantité suffisante de fourrages grossiers.

3) Période de préparation à la vente sur 3 semaines

Pour remettre les animaux dans les conditions d’élevage où ils se trouveront à la sortie de la station, le régime redevient progressivement à base de foin dominant. Ceci permet d’avoir des animaux prêts à mettre à l’herbe et à faire la monte sans problème.

Semaine n°

1

2

3

Quantité de concentré en kg

3,0

2,5

2,0

 

Foin à volonté

Les contrôles effectués

Contrôle de croissance

A partir de la rentrée en station, les animaux sont pesés régulièrement tous les 28 jours. De plus, pour limiter les risques d’erreur, une double pesée est effectuée en début et fin de la période de contrôle sur alimentation intensive. Les données suivantes sont ainsi connues pour chaque animal :

- poids au sevrage,
- poids à la sortie station,
- calcul du PAT (poids âge type) à 400 jours (13 mois), permettant de comparer les animaux entre-eux.
- vitesse de croissance (GMQ) sur chacune des périodes (la plus intéressante étant la période de contrôle sur alimentation intensive).

Contrôle de développement

Les mensurations sont effectuées dès que les animaux atteignent l’âge de 13 mois (hauteur au garrot, tour de poitrine, profondeur de poitrine, épaisseur épaule, épaisseur poitrine, longueur du bassin, largeur aux hanches, largeur aux trochanters, largeur au xischions). Elles permettent de juger le développement réel des différents postes de l’animal.

Contrôle des pelvimétries

Des mesures d’ouverture pelvienne (hauteur sacro pubienne — bi illiaque médian) sont réalisées. Ces contrôles permettent à la fois d’attirer l’attention sur les animaux à risque et de guider davantage le choix des animaux pour l’insémination artificielle.

Pointage

Le pointage des animaux est effectué conjointement par les inspecteurs du Herd-Book Salers et un technicien de l’institut de l’Elevage, selon la table de pointage qui permet de pointer séparément :

le développement musculaire (DM)
le développement squelettique (DS)
les qualités de race (QR)
les aptitudes fonctionnelles (AF)

Ces données permettent le calcul d'un index de synthèse élevage, qui est fonction des performances obtenues en station pour les critères suivant :

croissance,
développement musculaire,
développement squelettique,
poids naissance.

Devenir des veaux

L’élimination se fait à la fin des contrôles, en cherchant dans chacun des critères les animaux trop inférieurs à la moyenne du lot. Ce choix est effectué par une commission d’éleveurs.

En fonction de leur classement zootechnique en fin d’évaluation, les animaux obtiennent une qualification raciale : autorisé IA, reconnu, diffusion ou confirmé (cf. paragraphe les qualification).

L’ensemble de ces éléments (indexation et qualification raciale) constitue une garantie de qualité génétique pour les utilisateurs de reproducteurs sélectionnés. En outre, il faut préciser que le choix des animaux destinés à l’IA s’effectue à l’issue de cette sélection, les taurillons les plus favorablement indéxés étant choisis prioritairement pour ce mode de reproduction