La qualification

Principe des qualifications

La qualification a pour objectif de favoriser la diffusion des reproducteurs qui correspondent le mieux aux orientations de la sélection de la race. Elle permet de mettre en évidence les reproducteurs dotés d’un bon potentiel génétique et de les utiliser dans le cadre du schéma de sélection. Le nombre d’animaux de chaque niveau de qualification doit permettre d’alimenter à la fois les besoins de renouvellement (mâles et femelles) et les outils du programme comme la station d’évaluation.

La qualification des animaux est réalisée par le Herd-Book Salers depuis 1994, en collaboration avec l’Institut de l’Elevage et l’INRA, pour le compte de l’UPRA.

Qui est concerné ?

La qualification ne concerne que les animaux confirmés. En race Salers, la confirmation des animaux a toujours été plus sévère que la stricte appartenance raciale. Les animaux confirmés doivent ainsi :



- respecter le standard de la race mais surtout présenter un niveau minimum de performances (conformation et production laitière),
- avoir déjà reproduit,
- avoir été " pointés adulte " pour obtenir une image de l’animal la plus proche du format adulte.



La qualification ne peut intervenir que sur des animaux pour lesquels un minimum de production a été enregistré.

Exemple : une vache ne peut être qualifiée que si elle possède au moins un âge au premier vêlage et un IVV. Pour les animaux adultes, l’absence d’âge au premier vêlage enregistré est toléré dès lors que la vache a au moins trois IVV enregistrés.

Qualification des femelles

Les qualifications combinent les informations d’ascendance, de performances propres (données de production et de reproduction) et de descendance. Pour les jeunes, ce sont les informations sur les ascendants qui sont utilisées, tandis que la qualification des adultes tient compte des évaluations sur performances propres et sur descendance.

Fonctionnement

La qualification des femelles privilégie les informations de production (IVMAT ou INEL) et de reproduction (aptitude à produire un veau/vache/an). Elle s’appuie donc sur les résultats de reproduction (état civil), du contrôle de performances (contrôle laitier et contrôle de croissance), ainsi que la morphologie adulte collectée par le Herd-Book Salers.

L’ISU (Index de Synthèse UPRA) qui sert de seuil pour les qualifications femelles jeunes et âgées tient compte de :

- la précocité sexuelle (âge au 1er vêlage)
- la fertilité
- la fécondité (IVV)
- la morphologie adulte (pointage adulte)
- les index (IVMAT et INEL)

Remarque : depuis IBOVAL, les vaches jeunes et génisses peuvent bénéficier de résultats IVMAT, ce qui n’était pas le cas avec IVAL où 3 veaux minimum dans la carrière étaient nécessaires.

Utilisation

Qualifications des mâles

La qualification des mâles est fondée sur leurs performances en station et sur les index IBOVAL.



Utilisation

Reconnu avec index > 95 + avis d’une commission à stock minimum de 5000 doses pour l’IA

Recommandé avec index > 105 + avis d’une commission à stock minimum de 2000 doses pour l’IA

Index : ISVER ou IVMAT

Qualifications des jeunes

La qualification jeune se fait en fonction des qualifications des ascendants. Les parents doivent être au minimum confirmés pour que le jeune ait accès à une qualification.

Durée de validité des qualifications

La qualification est acquise par l’animal pour l’ensemble de sa carrière ; il ne peut pas " redescendre ". Le niveau " élite " des femelles est particulier car il n’est jamais publié en tant que tel : chaque année, les meilleures reproductrices sont triées pour améliorer les recrutement des taureaux en station d’évaluation.

Dans un premier temps, la qualification est automatique si la carrière de l’animale est parfaitement connue (nombre d’IVV = rang de vêlage — 1) mais des " récupérations " sont possibles pour les animaux à longue carrière (nombre d’IVV > 7) qui répondent à des tests précis.